Afficher ces pages dans www.namur.be
Liens utiles
Actions sur le document

La Ville de Namur mettra en place prochainement son Conseil agroalimentaire durable. Cette assemblée se veut un espace de dialogue, de réflexion, de proposition pour tout ce qui concerne l’alimentation et l’agriculture. Il rassemblera les acteurs – clés de ce secteur mais il pourra également accueillir des citoyennes et citoyens intéressés par la thématique.

À quoi peut servir un Conseil agroalimentaire ?

  • Identifier les besoins des acteurs (producteurs, transformateurs, consommateurs).
  • Identifier les leviers que la Ville pourrait activer pour aider les acteurs de terrain.
  • Favoriser la rencontre des différents acteurs des systèmes alimentaires et des expert·e·s éventuel·le·s.
  • Soutenir des initiatives concrètes qui répondent à des besoins locaux et/ou comblent des chainons manquants dans la chaîne agroalimentaire.
  • Faciliter des projets pour augmenter la consommation et la production locale de produits en circuits courts respectueux de l’environnement.
  • Rendre accessible auprès du grand public la thématique de la politique alimentaire locale.
  • Identifier les terres à préserver pour des projets de production agricole respectueux de l’environnement.
  • etc.

Le Conseil agroalimentaire sera composé des différents acteurs et actrices concerné·e·s par l’agriculture et l’alimentation : des citoyennes et citoyens, des représentantes et représentants de coopératives ou d’intercommunales, des secteurs
de l’agriculture, de la transformation, du monde académique et de la recherche, du secteur social ou encore des structures régionales.

Que Namur puisse nourrir Namur

L’objectif de ce Conseil agroalimentaire est d’inscrire Namur dans une démarche d’alimentation durable, c’est-à-dire une alimentation respectueuse de l’environnement, soutenable économiquement pour les acteurs et actrices et qui favorise le
lien social et les circuits courts.

Concrètement, que fera le Conseil agroalimentaire ? Ce sont ses membres qui le décideront ! Ses projets s’ancreront dans les secteurs suivants : sensibiliser la population et les professionnel·le·s, assurer un support technique à la mise en place de nouveaux projets, faciliter l’accès à la terre agricole, mettre en contact citoyen·ne·s, producteurs et productrices et partenaires éventuel·le·s, limiter le gaspillage alimentaire, soutenir la recherche et l’innovation…
Les membres travailleront par groupe sur les thématiques particulières, en invitant des spécialistes de l’une ou l’autre matière.

 

top